Actualités cinéma, DVD, séries TV à partager entre Mordus...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gérad Klein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mighty-Forest
Niveau OT III
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14752
Age : 30
Localisation : R'lyeh
Emploi : Worshippeur de Grands Anciens
Loisirs : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Connarditude : -37
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Gérad Klein   Jeu 9 Mai - 20:10


Gérard Klein

wikipédia a écrit:
Né en 1937 à Neuilly-sur-Seine, Gérard Klein a surtout mené une vie d'économiste, la science-fiction étant longtemps restée pour lui un hobby. Il est diplômé de psychologie sociale à l'institut de psychologie de la Sorbonne, et d'économie à l’institut d'études politiques de Paris1. Au terme de ses études, il est mobilisé deux ans pour la guerre d'Algérie.

À la suite de ses efforts, mais en partie par hasard, il rencontre Robert Laffont qui lui confie la collection de S.F. Ailleurs et Demain de sa maison d'édition en 1969, considérée comme la plus prestigieuse collection de science-fiction en France. Il est également directeur de la collection science-fiction du Livre de poche dès 1986, et dirige avec Jacques Goimard et Demètre Ioakimidis La Grande Anthologie de la science-fiction, de 1974 à 1985.
L'importance de sa carrière d'économiste explique qu'il n'ait pas écrit davantage. En 1976, Robert Laffont lui demande de le rejoindre comme éditeur généraliste, et pas seulement pour la science-fiction puisqu'il gère une dizaine de collections de sciences et de prospectives.

Il publie à 18 ans ses premiers textes dans Galaxies et Fiction. Après un premier roman, Embûches dans l'espace, paru en 1958 sous le pseudonyme de François Pagery au Rayon Fantastique (en collaboration avec deux autres auteurs), il écrit sous son propre nom Le Gambit des étoiles, publié la même année. Ce dernier est présenté au Prix Jules-Verne, qu'il manque de peu. À la même époque sort Les Perles du temps, un recueil de nouvelles. Il publie alors cinq romans au Fleuve noir sous le pseudonyme de Gilles d'Argyre. Argyre se retrouve notamment dans La Saga d'Argyre (1960-1964), une trilogie dont le second tome est le fameux Les Voiliers du soleil.
Dans son œuvre, une nouvelle se détache : Les virus ne parlent pas, où il imagine que les virus auraient créé les êtres vivants de la même façon que les hommes ont créé les ordinateurs et pour la même raison : augmenter leur efficacité. Cette idée préfigure un livre du naturaliste Richard Dawkins qui fera ensuite grand bruit : Le Gène égoïste, traitant du même sujet : les êtres vivants peuvent être considérés comme de gros organismes-robots qu'utilisent les gènes pour se dupliquer davantage et plus vite. Dans la nouvelle de Gérard Klein, la créature échappe aux intentions de son créateur puisque l'homme cherche à éliminer les virus.

Gérard Klein se donne également la primeur (à la limite ex-æquo avec Cordwainer Smith) de l'usage de la propulsion solaire en science-fiction. Il est l'auteur d’une quinzaine de livres, et d'un grand nombre de critiques et d’articles sur le sujet. Son œuvre est traduite en anglais, allemand, espagnol, italien, russe et roumain.
En 2005, il reçoit de la Science Fiction Research le prix Pilgrim pour son œuvre, et en 2007, publie l'anthologie de nouvelles Mémoire vive, mémoire morte, aux éditions Robert Laffont.


Le premier qui poste une photo de L'Instit' ou un smiley :clin: est banni !!!

_________________
:mighty:


Dernière édition par Mighty-Forest le Jeu 9 Mai - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mighty-Forest
Niveau OT III
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14752
Age : 30
Localisation : R'lyeh
Emploi : Worshippeur de Grands Anciens
Loisirs : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Connarditude : -37
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Gérad Klein   Jeu 9 Mai - 20:12


Les Seigneurs de la Guerre (Gérard Klein – 1970)
255 pages

Gérard Klein (pas L'Instit, l'autre!) est un grand nom de la Science-Fiction française, réputé aussi bien pour ses qualités d'écrivain que pour celles de directeur de collection. Il s'occupe d'Ailleurs et Demain pour les édition Laffont et de la collection SF du Livre de poche.

En 1970, il publie Les Seigneurs de la Guerre, un roman assez barré et quasiment impossible à résumer. Même les quatrièmes de couverture des différentes éditions ne s'y risquent pas, c'est pour dire.
En gros, un militaire, Georges Corson, a pour mission de convoyer un monstre capable de manipuler le temps en plein cœur du camp ennemi, afin que celui-ci s'y reproduise et foute un bazar pas possible.
Évidement, rien ne se passe comme prévu et Corson se retrouve propulsé dans le futur, ou plutôt dans les futurs, puisque le roman devient un bon gros foutoir temporel dans lequel Corson se voit chargé d'une mission le dépassant complètement...

Les Seigneurs de la Guerre est très rythmé et franchement dense, les paradoxes temporels jonchant le bouquin ne facilitant pas vraiment la tâche du lecteur. Toutefois, si on s'accroche, le roman propose de beaux morceaux de SF, le Monstre étant une créature particulièrement originale, ainsi qu'une belle réflexion sur la guerre et les sociétés humaines.

Les amateurs de Doctor Who y découvriront également, 40 ans avant, deux personnages se croisant à rebrousse temps.
Hello sweetie !

_________________
:mighty:
Revenir en haut Aller en bas
 
Gérad Klein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Klein, Catherine] Sa fille
» Cendrillon à Hollywood - Elena Klein
» Klein (Kutzenhausen 67)
» Ch Klein & Fils.(Ingwiller 67)
» Yves Klein et Jean-Luc Godard rue Campagne Première : chutes et envols

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mordus de Ciné :: Topics principaux :: Romans, BD, essais, etc.-
Sauter vers: