Actualités cinéma, DVD, séries TV à partager entre Mordus...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Pierre Andrevon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mighty-Forest
Niveau OT III
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14752
Age : 30
Localisation : R'lyeh
Emploi : Worshippeur de Grands Anciens
Loisirs : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Connarditude : -37
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Jean-Pierre Andrevon   Dim 28 Avr - 4:05


Jean-Pierre Andrevon


wikipédia a écrit:
Jean-Pierre Andrevon (né à Bourgoin-Jallieu le 19 septembre 1937) est un écrivain de science-fiction français.
Après une enfance à la campagne marquée par la guerre et l'occupation, il effectue des études secondaires avortées au lycée Champollion à Grenoble. Il travaille ensuite aux Ponts et Chaussées de 16 à 20 ans. Il entre à l'École des arts décoratifs de Grenoble en 1957. Il enseigne un an le dessin au lycée Champollion, puis c'est le service militaire en Algérie, jusqu'en 1963.
De retour en France, il enseigne à nouveau jusqu'en 1969 puis devient écrivain à temps plein. Depuis la sortie des Arts Décos, et parallèlement à l'enseignement, Andrevon poursuit et développe de nombreuses activités : journaliste, peinture, auteur-compositeur-interprète, cinéaste... Mais c'est dans l'écriture de fiction qu'il obtient ses premiers succès. Après des parutions dans divers fanzines, sa première nouvelle professionnelle est publiée dans le magazine Fiction en mai 1968.
Dès lors, Andrevon publie chaque année en moyenne trois ou quatre ouvrages (romans, recueils de nouvelles, travaux en commun), au départ essentiellement chez Denoël et au Fleuve noir où il a débuté en signant du pseudonyme Alphonse Brutsche), puis chez de très nombreux autres éditeurs (J'ai lu, Le Livre de poche, Flammarion, Magnard, Nathan, Canaille, Baleine, etc.).
Désormais, il publie moins souvent, et s'est éloigné de la SF au profit du thriller et de la littérature pour la jeunesse. Il a également écrit une autobiographie en 1993 sous le titre Je me souviens de Grenoble.
De sensibilité écologiste, Jean-Pierre Andrevon est considéré, et se considère comme un auteur engagé.

_________________
:mighty:
Revenir en haut Aller en bas
Mighty-Forest
Niveau OT III
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14752
Age : 30
Localisation : R'lyeh
Emploi : Worshippeur de Grands Anciens
Loisirs : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Connarditude : -37
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Andrevon   Dim 28 Avr - 4:05




Aujourd'hui, demain et après (Jean-Pierre Andrevon - 1969)
(220 pages)

Aujourd'hui, Demain et Après est le premier recueil de nouvelles de Jean-Pierre Andrevon, sorti un an après son premier roman « Les Hommes-Machines contre Gandahar », toujours chez Denoël dans la collection Présence du Futur. Il sera réédité en 1982 dans une version agrémentée de deux nouvelles supplémentaires : Le Temps du Grand Sommeil et L'Homme qui fut Douze.
Comme son titre l'indique, le recueil est divisé en trois parties, Aujourd'hui, Demain, et Après, permettant à l'auteur de varier les genres tout en gardant une certaine cohérence entre les différentes nouvelles.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, on a droit à une courte préface signée René Barjavel, dans laquelle il profite d'une ode à la science-fiction pour proposer un défonçage en règle du roman traditionnel.
Morceau choisi :
Citation :
Alors que l'homme fait son premier pas hors de son berceau, la Terre, pour commencer une conquête de l'espace qui durera l'éternité, alors que dans ce monde étroit qui est encore le sien tout s'ébranle, craque, fume et va peut-être exploser, alors que tout commence ou que tout va finir, alors que on seulement la vie de l’espèce humaine, mais la Vie elle-même, sous toutes ses formes, est mise en question, alors qu'elle va s'épandre jusqu'au fond de l'espace, se transformer mille fois ou entièrement disparaître en un instant, il se trouve encore des écrivains pour écrire que « la marquise sortit à cinq heures », et de graves professeurs et critiques pour prétendre que c'est la seule chose à écrire.
En réalité, le roman traditionnel est mort. Il n'a plus de lecteurs car le monde qu'il décrit est mort lui aussi et n'intéresse plus personne.
Bim.

AUJOURD'HUI

Transfert
Une nouvelle étrange, lorgnant bien plus sur le fantastique que la science-fiction, dans laquelle les habitants d'un petit village de campagne se mettent subitement à se diriger vers une mystérieuse clairière...

Vue sur l'Apocalypse
Un récit qui pourrait tout à fait sortir de la série Twilight Zone, dans lequel un homme découvre un poste d’observation semblant venir du futur.
Une nouvelle à mon sens bien plus convaincante que la précédente et qui annonce ce qu'on trouvera dans la suite du recueil.

DEMAIN

Jérold et le Chat

La première nouvelle de Demain est un court récit bien horrible nous entraînant dans une monde dévasté par la pollution, sans que n'émeuve personne, bien au contraire (les arbres ça prend de la place, et les animaux c'est tout pourri et plein de maladies, d'abord !), dans lequel les enfants sont rendus ultra-violents par la propagande nationale et l'idéologie ambiante.

Bandes Interdites
Un Combattant Modèle
La Réserve

Jean-Pierre Andrevon nous propose ensuite trois nouvelles s'inscrivant dans le même univers, une dystopie grotesque nous plongeant en pleine guerre totale opposant l'Amérique Blanche et l'Euroccident au Miorient, à la Latinamérique et à l'Estasie.
Dans la première nouvelle, Josas Ulm se fait arrêter par le Ministère de la Culture pour ses lectures subversives : de vieux comics qu'il a retrouvé dans une caisse... L'occasion pour Jean-Pierre Andrevon de faire une ode à la littérature populaire, dans ce texte étrangement dirigé « contre Ray Bradbury ».
La seconde nouvelle suit Mérin, tout juste âgé de 18 ans et venant de recevoir sa convocation pour l'armée. Complètement stimulé par la propagande guerrière et ultra-nationaliste, Mérin ne rêve que d'une chose : décimer les ennemis de la patrie à grands coups de bombes au volant de son char d'assaut. Devenu fantassin après un entraînement ridicule et totalement bâclé, il sera utilisé comme chair à canon dans un conflit dont il ne sait, au final, strictement rien.
La dernière nouvelle de cette partie se déroule quelques siècles après les nouvelles précédentes, dans un monde totalement dévasté, parcouru par quelques survivants retournés à la barbarie. Seules traces de la civilisation d'antan: d'étranges êtres vivants dans de grands buildings...

APRES

Sans Aucune Originalité

C'est une nouvelle plus orientés Space-Opera qui inaugure la partie « Après » du recueil, dans laquelle une planète en diamant est convoitée par tous.
Seul problème : elle tourne autour d'une étoile hyper massive attirant en son sein tous les vaisseaux s'en approchant d'un peu trop près...

Retour à l’œuf
Dernière nouvelle du recueil avec Retour à l’œuf, récit SF absolument fascinant et bourré de Sense of Wonder, dans laquelle deux êtres vivant dans des cuves s'occupant de toutes leurs fonctions vitales sont chargés de surveiller les limites de l'univers.


Mighty-Forest a écrit:


Ne Coupez Pas ! (Jean-Pierre Andrevon - 1986)

Ne Coupez Pas ! est un recueil de 8 nouvelles signées Jean-Pierre Andrevon, entrecoupées d'une trentaines de dépêches AFP situées en 1999 (13 ans après la parution du bouquin, donc) nous plongeant en plein futur dystopique, tantôt incroyablement flippant, tantôt grotesque et hilarant, subissant de plein fouet les effets d'une crise économique et d'une épidémie bien virulente.


Ne Coupez Pas !
La nouvelle donnant son titre au recueil est un échange téléphonique entre Ben, un jeune au langage fleuri coincé dans son HLM suite à une explosion, et Colette, une prof de français à la retraite assez coincée et à cheval sur les traditions.
Laissant le lecteur deviner les réactions de Colette (on ne lira que les répliques de Ben), Jean-Pierre Andrevon nous offre avec cette première nouvelle un texte assez amusant sous fond de lutte des classes à l'ambiance doucement apocalyptique.
Sympa !


Jusqu'à la victoire finale !
Encore un récit sentant bon l'apocalypse, cette fois-ci vécu par plusieurs habitants d'une petite île sur laquelle règne un général despotique.
Loin de l'humour qui caractérisait la première nouvelle, Jusqu'à la victoire finale ! est un texte étouffant et désespéré.


Brouillage Psi
Les implants connectant les gens au réseau commencent à déconner grave et tous se mettent à pénétrer les esprits des uns et des autres sans avoir demandé quoi que ce soit, et ce de manière totalement aléatoire.
On nage en plein Paprika, 19 ans avant, en gros.


Intérieur, nuit / Extérieur, jour
Un être humain difforme est enfermé dans une salle totalement scellée et imperméable. Régulièrement, on lui présente des cobayes, ceux-ci mourant généralement une minute ou deux après le premier contact...


La Muraille Occident
Des jeunes d'une petite quinzaine d'années, complètement ignares et formatés pour la guerre, sont envoyés sur le front, dans une muraille qu'ils doivent défendre en abattant les étrangers cherchant à en approcher...
Politiquement incorrect et baignant dans une ambiance crade, poisseuse et ultra-vulgaire, La Muraille Occident est un texte anti-militariste franchement malsain nous plongeant dans un futur absurde...


Le Grand Jour
Lors du Grand Jour, les habitants d'une ville située dans un futur indéterminé font leurs adieux à leurs proches et se déplacent, joyeux -la puce située dans leur nuque n'étant pas étrangère à leur béatitude-, vers La Roue du Grand Jour, but ultime de leur vie.
Encore un texte dystopique nous plongeant dans un monde faisant froid dans le dos...


Il avait failli se passer quelque chose
Cris vit entouré de sa petite famille dans un monde idyllique. Seulement, le temps d'un flash, il distingue la réalité de façon toute autre: crasseuse, rouillée, pleine de produits chimiques et autres détritus nocifs, peuplée de gens difformes et malades...
Lorgnant sur Philip K. Dick, ce texte joue avec la notion de réalité tout en décrivant, encore une fois, un futur bien moche...


Pénurie
Une virée dans un monde post-crise économique à la bureaucratie totalement grotesque, peuplé de banques de tout et de rien et dans lequel les gens continuent à aller bosser à pied (y'a plus de moyens de transport) avec une seule chaussure (jour pair ou impair), dans des moitiés de bâtiments, à se partager une moitié de gomme dans un bureau auquel on accède grâce à une échelle de corde...

_________________
:mighty:
Revenir en haut Aller en bas
Youn
Athée intégriste
Athée intégriste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23982
Age : 30
Loisirs : Kicking ass...
Connarditude : 221
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Andrevon   Dim 28 Avr - 9:18

La préface est ultime :lol:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://demiurgeek.blogspot.com/
Mighty-Forest
Niveau OT III
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14752
Age : 30
Localisation : R'lyeh
Emploi : Worshippeur de Grands Anciens
Loisirs : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Connarditude : -37
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Andrevon   Dim 28 Avr - 12:00

Et encore, j'ai pris un passage plutôt "sage".
J'aurais par exemple pu prendre ça:
Citation :
La vraie tradition de notre littérature, celle qui vient du fond des temps, qui est née autour des feus de cavernes, s'est continuée autour des cheminées monumentales près desquelles, debout, chantaient les trouvères, puis réfugiée dans les campagnes dans la voix des grand-mères, c'est la tradition du merveilleux. C'est le cycle de la Table Ronde, ce sont les contes de fées, c'est Dumas. Ce n'est ni Malherbe le stérilisateur, ni le sinistre Zola qui a asphyxié le roman dans les puanteurs du réalisme, ni Proust, cette vieille fleur en dentelle, qui l'a noyé dans la tasse de thé.
:lol:

C'est d'autant plus amusant que là, je suis en train de lire Ravage, de Barjavel, et que c'est un sombre machin ultra-conservateur, anti-progrès et pro-retour à la Terre, la vie paysanne y'a qu'ça d'vrai*, publié à l'époque dans le journal "Je suis partout", dirigé par Robert Brasillach et principal journal collabo et antisémite pendant l'occupation.
La classe.



*[troll]genre season finale de BSG, pour donner une idée de la chose[/troll]

_________________
:mighty:
Revenir en haut Aller en bas
Youn
Athée intégriste
Athée intégriste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23982
Age : 30
Loisirs : Kicking ass...
Connarditude : 221
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: Jean-Pierre Andrevon   Dim 28 Avr - 17:26

ton topic démarrait plutôt bien :grumpy:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://demiurgeek.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Pierre Andrevon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Pierre Andrevon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» [Cabanes, Jean-Pierre] Ciao Bella
» Le Club des Poètes de Jean-Pierre ROSNAY
» [Justice] Jean-Pierre Treiber... coupable ou innocent ?
» Photos de Jean Pierre COUDERT I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mordus de Ciné :: Topics principaux :: Romans, BD, essais, etc.-
Sauter vers: