Actualités cinéma, DVD, séries TV à partager entre Mordus...
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cimetière de rêves (Robert Chilson - 1974)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mighty-Forest
Niveau OT III
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14752
Age : 31
Localisation : R'lyeh
Emploi : Worshippeur de Grands Anciens
Loisirs : Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Connarditude : -37
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Cimetière de rêves (Robert Chilson - 1974)   Dim 2 Déc - 15:32


Cimetière de rêves
Robert Chilson - 1974
250 pages

Citation :
Derrière, Rhodrora luisait doucement sous le soleil, joyau, fleur, flamme pâle, diadème royal serti de rosé et de pourpre. Rhodrora indiffèrent au passage de Trebor, indifférente à son départ. Quelles chansons y avait-il chantées, quels exploits y avait-il accomplis qui fussent capables de laisser un souvenir sur des murs et des tours si peu modifiés par le passage du Temps ? Comment pouvait-il espérer changer une cité qui avait survécu à ta renommée immortelle de ses fondateurs, et de tous ces personnages fameux qui s'étaient succédé ensuite inlassablement ? Elle était bien trop vieille pour être changée par cet insecte minuscule qu'est l'homme. Mais elle non plus, malgré son âge et sa beauté, n'avait pas réussi à changer...

CHILSON est un nouveau venu dans le domaine de la S.F. américaine. Pour son premier roman il a choisi de conter cet avenir lointain où la Terre desséchée, parcourue par des vaisseaux de sable et des coursiers hexapodes n'est pas sans rappeler la Barsoom de Burroughs.


Premier roman de Robert Chilson, Cimetière de Rêve est son seul texte ayant été traduit chez nous, si on excepte une nouvelle qu'on peut retrouver dans un tome consacré aux robots d'Asimov, et n'a pas été réédité depuis 1977. Auteur totalement inconnu, donc.

Le synopsis laisse penser à un Post-Apo assez contemplatif et, si l'univers en lui même est plutôt original, avec ses champs de ruines auxquels se rattachent d'innombrables mythes et légendes s'étalant sur des éons, le récit en lui même sera finalement plutôt proche de la fantasy.
Et de la grosse fantasy qui tache, de surcroît, avec une intrigue terriblement banale et cousue de fils blancs, et un personnage violent et un peu con sur les bords...
Bref, on s'ennuie ferme et, pour ma part, j'ai totalement décroché durant le dernier tiers.
Dommage, l'univers dans lequel se déroule Cimetière de Rêve était suffisamment réussi pour mériter un bien meilleur traitement.

_________________
:mighty:
Revenir en haut Aller en bas
 
Cimetière de rêves (Robert Chilson - 1974)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cimetière de Montfort l'Amaury (*) (-->gal ph membres)
» Cimetière de MORETTE
» Cimetière du Dieweg
» [Jordan, Robert] La Roue du Temps - tome 7: La montée des orages
» MALEVIL de Robert MERLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mordus de Ciné :: Topics principaux :: Romans, BD, essais, etc.-
Sauter vers: